Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 12:11

« En attente d’une fenêtre météo favorable. »

Ca ressemble à un langage de professionnels de la course autour du monde, mais c’est aussi un langage de voyageurs un minimum logiques ; « la fenêtre météo » constitue la réunion de conditions favorables pour ce que l’on projette de faire en mer soit plutôt une réussite.

Nos exigences sont assez simples, nous attendons juste qu’il s’arrête de pleuvoir (c’est pour le côté agréable) et que le vent souffle modérément et à peu près dans le sens où nous voulons aller, c'est-à-dire vers l’Ouest. Naviguer avec vent et vagues de face c’est possible, tout est possible ou presque,  mais ça n’a rien d’efficace (on dit couramment que tirer des bords : c’est deux fois la distance, et trois fois la fatigue), et le matériel est naturellement très sollicité.

 Nous devons donc encore patienter quelques jours pour quitter le pays basque qui a décidé, cette année, de nous faire un temps d’Avril en Juillet. C’est facile pour connaître la météo : il suffit d’aller voir la tête des vendeurs de glaces et de maillots de bains en bordure de plage ; actuellement on dirait qu’ils sont en deuil… Les plages sont désertes, les promeneurs sont rares.

Notre premier objectif, qui nous prendra quelques jours de navigation, et peut-être davantage d’ailleurs, c’est d’aller virer le cap Finisterre, pointe Nord Ouest de l’Espagne (grosso-modo c’est à 350 milles, soit 600 km de Hendaye) pour nous permettre de descendre ensuite vers les côtes portugaises, où nous comptons flâner un peu sous le soleil, courant Juillet (ou ce qu’il en reste) et Août.

La suite du programme, en Septembre sera de rejoindre Madère ; une vraie première grande nav d’environ 500 milles (900 km) d’une traite en 3 ou 4 jours.

 

Nous sommes prêts au départ, et nous prenons cette attente comme un « bonus temps » qui nous permettra de nous reposer un peu, et de prendre « LE » nouveau rythme, et d’aller encore plus loin dans les petits détails de mise au point ; il y en a toujours…

----------

 

Et aussi une rencontre de dernière minute : il y a quelques jours, nous avons croisé Georges, un papi de 83 ans qui a fait un tour du monde en voilier en solo ; il est parti à 59 ans il a mis 8 ans, et lorsqu’il est arrivé (à 67 balais), ses proches lui ont demandé ce qu’il comptait faire alors. Il leur a dit « je repars pour un autre tour, mais ne vous inquiétez pas, j’irai plus vite ».

Pour le deuxième tour il a mis 9 ans…

Rencontre inspirante, juste avant le départ…

 

------

Partager cet article

Repost0

commentaires

gravelines marie-dominique 12/07/2014 14:40


Comme l'a si bien chanté Bruel : " on se dit rendez-vous dans 10 ans" ?  allez savoir ! bises Marido

gravelines marie-dominique 12/07/2014 14:37


Ola ! avant votre départ, mes souhaits de très bonnes escapades par dessus les mers à tous 2 !!


Que le vent vous porte où vous le souhaitez.... Faites attention à vous...


Marido

Michel 13/07/2014 16:10



Merci


 



Henry Millner-Wrede 11/07/2014 22:49


Bonne météo et belles découvertes


Bon vent les amis

Michel 13/07/2014 16:10



Merci Henry ! Merci !



DE TURCK DIDIER 11/07/2014 16:27


 


Bonjour Michel,


Je viens de tomber récement sur ton blog et j'ai adoré quelques articles (il y en a tellement que je n'ai pas encore eu le temps de tous les lires) comme "Quel nom donné au bateau ?" Cela nous a
tellement plu, que nous aimerions sans doute appelé notre futur bateau avec le même nom mais je ne sais pas si ce n'est pas discourtois ?


La deuxième question que j'aimerais te poser comme je viens de commencer à créer notre blog, aurais-tu un conseil par rapport aux articles à mettre et peux être aux données que toi, vu le nombre
d'année que tu écrits, tu ne mentionnerais plus avec le recul ?


Merci d'avance si tu me réponds et je vous souhaite à toi et à Silv bon vent...


Comme un tour du monde prend entre 8 et 9 ans, nous aurons peut être l'occasion de nous croiser sur la route du voyage : - ))


A bientôt peut être,


Bien à vous deux,


Didier et Hélène


http://revedevoile.over-blog.com/

Michel 13/07/2014 16:09



Bonjour Didier et Hélène, bienvenue sur le blog... et merci.


Pas de soucis pour le nom du bateau il n'y a aucune discourtoisie à mon sens ; chacun est libre, et si Ciao est inspirant pour vous... Pourquoi pas.


Pour la création du blog, difficile de donner un conseil, cependant je peux transmettre les grandes lignes qui caractérisent le blog de Ciao :


Je fais en sorte que les écrits collent à la réalité. Je n'écris jamais d'article dans le but d'être lu, apprécié, ou reconnu, mais toujours parceque j'ai envie d'exprimer quelquechose
d'important et de manquant dans notre vécu.


Par contre quelques pages de renseignements ou de partage d'expérience sont destinées à ceux qui comme nous se posent des questions... Je complèterai à mesure...


Le blog de Ciao c'est une trace fidèle de notre voyage, c'est une mémoire, il vit comme nous vivons ; le rythme est changeant, la densité aussi...


C'est également une passerelle de communication avec notre famille, nos amis, et quelques passionnés.


Au plaisir de de croiser en effet !


Michel



Feeling Du Blog

  • : le blog de Ciao...
  • : Voyages au long cours... Voyages intérieurs ... Ou plutôt les deux ensemble ! A mon avis, il y a une sorte de parallèle entre nos cheminements terrestres (ou maritimes) et nos évolutions intérieures... Faut-il pour autant partir pour se trouver ?
  • Contact

Profil De L'auteur

  • Michel
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon...
J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon... J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...

feeling du blog

A mi-chemin  

entre l'aventure concrète d'un terrien qui appréhende la vie sur un bateau, ouvre les pages d'un grand voyage

à travers le monde,  

et l'homme qui se regarde avec un peu de recul, déplie son rêve, l'observe, et tente d'exprimer

sa propre découverte...

 

Recherche

Nous sommes partis de Hendaye le Lundi 14 Juillet 2014

Liens