Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 19:35

Il serait peut-être choquant de parler de "routine" du confinement. Alors je parle de répétition.

Chaque jour le 20 heures livre son tour d'horizon qui, décomptes mis à part, ressemble fort à celui de la veille. Les hôpitaux surchargés, les transferts de malades, les tristes scores des décès, les masques qui vont arriver, les villes vides, les incivilités de certains, les passetemps des confinés.

Dans un coin de l'écran il est indiqué "édition spéciale" mais, il n'y a pas grand chose de spécial.

Les médias mastiquent cet énorme chewing-gum depuis des semaines, entretenant l'audience, et recherchant le détail qui va peut-être faire l'originalité du jour. Le ton se veut grave et dramatique il en deviendrait facilement déprimant, voire pathogène.

Laissons bien les foules patauger dans cette marinade nauséabonde, pour mieux entretenir leurs addictions, et susciter leurs besoins dès la sortie du confinement. C'est bon pour la relance future ! Voilà ce que cela m'évoque !

Il est nécessaire de bien fouiner sur internet, pour trouver des réflexions, des échanges entre cerveaux pensants, économistes, spécialistes de santé, sociologues. Des gens qui à la fois portent des analyses intéressantes sur ce qui s'est passé (et qui était prévisible), et sur ce qu'il faudrait modifier pour éviter que le problème se renouvelle très prochainement.

Il y a toujours eu des épidémies, comme il y a toujours eu des catastrophes naturelles, mais c'est leur fréquence qui change, leurs origines et leurs conséquences.  

La surpopulation de certaines zones du globe, l'économie mondialisée et avec elle l'aspiration à la croissance, le réchauffement climatique, l'atteinte de la biodiversité, sont à l'origine de la gangrène qui nous mine.

En cas de gangrène, il faut sacrifier une partie du corps ou avoir conscience et accepter de mourir.

Vouloir éviter les deux, comme cela semble bien être le cas, revient à nier la réalité. Encore le déni !

-------------

Février 2016 - Sur le voilier en transatlantique - Jour 13 -

Moteur, moteur, moteur, comme prévu, comme convenu. Ici non plus pas de surprise.

Océan plat.

Soleil et ciel bleu.

Il fait de plus en plus chaud. L’absence de vent renforce cette sensation.

 

La navigation au moteur est totalement inintéressante. Il n'y a de fait aucun réglage de voile à surveiller ou à corriger ; ni le vent, ni les vagues ne nous dévient de la trajectoire ; le pilote suit une route parfaitement droite.

La progression est lente (5 Nœuds) à cette allure, dite économique mais pas écologique, qui gaspille environ 2.5 litres de carburant à l'heure et nous farcit les oreilles...

Nous prenons la précaution d'alterner d'un moteur sur l'autre toutes les 3 heures, pour ménager la mécanique et permettre un refroidissement. C'est notre seul travail en ce qui concerne la marche du bateau. Les moteurs aussi sont sur le mode des quarts de 3 heures.

2020 03 30 - Confinement - jour 13 -

La consommation de gasoil est très linéaire, le niveau baisse doucement et j'effectue des relevés à intervalles constants pour gérer notre précieuse ressource.

 

Nous lisons, nous récupérons davantage, nous nous préparons psychologiquement pour la suite.

2020 03 30 - Confinement - jour 13 -

et pour tromper l'ennui nous grignotons... par exemple, une pomme. 3-2 = ?

2020 03 30 - Confinement - jour 13 -

L'arrivée semble toute proche, à portée de mains.

15.10 N - 55.45 W

2020 03 30 - Confinement - jour 13 -
2020 03 30 - Confinement - jour 13 -

Il reste 300 milles à parcourir (550 km)

Nous ne résistons pas à la tentation de reprendre une prévision météo à jour, sachant que si nous avons besoin d'appeler à terre par le téléphone satellite, il faudra faire vite il nous reste 6 minutes de communication.

Dans cette fabuleuse boule de cristal, nous y voyons que le calme plat règnera encore 24 à 30 heures et qu'ensuite le vent s'installera autour des 20 nœuds (force 5). C'est moins  que ce qui avait été annoncé précédemment, mais nous restons prudents avec ces fichiers gribs qui sous-estiment très souvent la réalité. La direction du vent Sud/Sud-Est, quant à elle c'est sûr, elle ne sera vraiment pas idéale.

Les moteurs fournissant de l'énergie électrique à revendre, nous nous permettons le luxe de regarder des films sur PC. Nos disques durs en stockent quelques dizaines. Des copies licites bien sûr que les équipages s'échangent aux escales à l'occasion d'un apéro.

2020 03 30 - Confinement - jour 13 -

Le soleil chute très vite à cette latitude. Dans 10 minutes la nuit sera là.

Ce sont des nuits d'encre actuellement, la lune n'est plus visible. Rendez-vous demain pour une journée trépidante de pétole magistrale !

 

et n'oubliez pas :

1) partagez l'adresse www.ciaociao33.com

2) pour recevoir les prochaines publications inscrivez-vous à la newsletter, à droite de l'article et sous le titre "suivre le voyage de Ciao". L'adresse email reste confidentielle et protégée.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Feeling Du Blog

  • : le blog de Ciao...
  • : Voyages au long cours... Voyages intérieurs ... Ou plutôt les deux ensemble ! A mon avis, il y a une sorte de parallèle entre nos cheminements terrestres (ou maritimes) et nos évolutions intérieures... Faut-il pour autant partir pour se trouver ?
  • Contact

Profil De L'auteur

  • Michel
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon...
J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon... J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...

feeling du blog

A mi-chemin  

entre l'aventure concrète d'un terrien qui appréhende la vie sur un bateau, ouvre les pages d'un grand voyage

à travers le monde,  

et l'homme qui se regarde avec un peu de recul, déplie son rêve, l'observe, et tente d'exprimer

sa propre découverte...

 

Recherche

Nous sommes partis de Hendaye le Lundi 14 Juillet 2014

Liens