Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 19:12

Le confinement, ce sera + 15 jours ! C'est dit ! Mon parallèle avec notre traversée atlantique en voilier ne tient plus ; on s'y attendait... A moins de catapulter le bateau, en arrière, sur les rivages du Sénégal pour qu'il refasse une deuxième fois le trajet !

Pourquoi pas, mais alors avec tout le confort ; nos revendications : le plein de produits frais à la demande, la télé, les connexions internet illimitées pour communiquer et s'informer, le téléphone pour garder les liens, une position stable et horizontale, pas de tracas météo, des bonnes nuits de sommeil, des attestations de sortie pour faire le tour du bateau en marchant sur l'eau...

Bon finalement, ce confinement sur terre ? Oui c'est moins bien qu'avant, mais ça semble quand-même possible de résister sans, comme disent certains, "péter les plombs", non ?

Bien sûr il y a les enfants et l'école à domicile ; et d'ailleurs c'est ce qui me rappelle ces équipages familiaux que nous avons croisés pendant notre voyage. Des couples avec 2 ou 3 enfants, sur un petit bateau, avec chaque jour une cession du CNED (les cours à distance) dirigés par l'un des parents, des jeux de société, certains jouant de la musique.

Sans exception, dans ce cas, nous avons toujours vu des familles unies, dynamiques, et des enfants épanouis avec un grand sens de l'autonomie, curieux, sociables.

Bizarrement sur terre les choses évoluent différemment ; en une décade de confinement les violences conjugales et familiales augmentent de plus de 30 % en France, pendant qu'aux USA les commerces d'armes à feu voient leur ventes exploser... La violence prend la place de la conscience...

C'est assez grave. Nos sociétés ont insidieusement formaté les humains au confort, au plaisir, à la surconsommation, et en contre partie ils ne supportent plus la contrainte.

Si seulement cette période permettait un réveil global... Elle en donne l'occasion ; saurons-nous la saisir, et repartir différemment ?

--------------------

 

Janvier 2016 - sur le voilier en transatlantique - Jour 11

Les jours s’enfilent maintenant comme des perles sur un collier, et nous nous accommoderions très bien ce rythme jusqu'au bout.

2020 03 28 - Confinement - Jour 11

Avec un peu d'imagination on sentirait les effluves d'un bon ti-punch... Au "petit déj" ce ne serait pas sérieux. Quoique les Antillais s'enquillent un bon rhum dès le matin ; ils appellent ça "un décollage" !

 

L'esprit va toujours plus vite que le réel. Il reste encore 700 milles (1250 km) à parcourir, et nous aurions vite fait de nous croire déjà arrivés, de relâcher l'attention (la tension ?). Dans les faits c'est ce qui se passe, une assurance intérieure prend place.

 

On se sentirait presque marins ; là c'est peut-être une écaille de poisson trop loin...

 

La journée file, nonchalante.

 

Je ne cherche même plus à me repérer dans le temps. Il y a le livre de bord et une quantité de notes au jour le jour pour étayer la mémoire, heureusement. Cette traversée me semble tellement longue que j'ai l'impression d'être né sur la mer...

 

Nous avions prévu de rafraîchir les données météo. L'installation est remise en place, et quelques minutes plus tard nous sommes devant les nouveaux fichiers.

 

Qu'est ce que c'est que ce truc ?

La situation a beaucoup évolué depuis la dernière consultation.

Rien ne va plus...

Entre nous et la Guadeloupe les cartes nous indiquent une vaste zone sans aucun vent. Calme plat sur plus de 500 km, et juste derrière cette zone nous y lisons une prévision de vents forts de Sud-Est dans 3 à 4 jours.

 

Subitement les sourcils se froncent. Le calme plat, passe encore, mais les vents forts notés à force 6 de Sud-Est ne permettent pas d'envisager d'aborder en sécurité les rivages sud de la Guadeloupe avec un atterrissage sur Saint François comme prévu. Il y a des passes peu profondes avec, dans ces conditions, une levée de houle déferlante à craindre.

Rentrer sur Pointe à Pitre ne nous enchante pas davantage.

 

Nous réfléchissons à changer nos plans.

Si nous tracions un nouvel itinéraire en direction de la Martinique, il y aurait deux avantages :

 

- nous traverserions la zone de calmes mais la distance à parcourir sans vent semble moindre.

- L'arrivée en Martinique par le Sud de l'île ne présente pas d'inconvénient et nous permettrait de trouver un abri à Sainte Anne contre le vent fort annoncé.

 

Soupirs... Nous n'avons pas vraiment le choix.

 

Les alizés sont encore bien présents et notre vitesse est bonne.

Rien ne semble en train de changer.

J'espère secrètement que les prévisions météo sont un peu fausses, que le calme sera moins calme, et que le vent fort sera moins fort.

C'est ce qu'on appelle le déni. (Il est d'actualité dans la vie de 2020 face à l'épidémie qui s'approche - tant qu'elle n'est pas là on n'y croit pas tout à fait)

 

S'il le faut, je sais que nous avons grossièrement une autonomie de carburant pour 48 heures afin de traverser la zone sans vent.

Quoique...

Plusieurs nuits consécutives nous avons dû faire tourner les moteurs une heure pour recharger les batteries et nous ne somme pas partis avec le plein complet...

 

Là clairement nous allons devoir gérer les prochains épisodes avec précision...

 

Avoir fait le plein de gasoil jusqu'au ras du bouchon au départ du Cap Vert aurait été une bonne idée, et prendre un routeur météo, certainement aussi...

C'est la règle, il va falloir ne compter que sur nous mêmes et faire au mieux avec les éléments en place et nos choix antérieurs.

 

Changement de Cap vers le Sud, c'est décidé nous visons maintenant la pointe des Salines à l'extrême Sud de la Martinique.

2020 03 28 - Confinement - Jour 11

Au fond nous ne sommes pas très tranquilles, nous relisons plusieurs fois les cartes météo.

Nous remarquons qu'il y a en supplément des petites zones de pluies à l'approche des calmes. Ce sont des grains tropicaux. C'est le cocktail de bienvenue dans la région.

Nous ne les connaissons pas encore. Mes lectures sur le sujet les signalent comme subits et souvent violents. Il faudra se méfier.

 

Pour le moment le beau temps et les alizés modérés sont toujours là. Le sourire et la bonne humeur prennent le dessus.

2020 03 28 - Confinement - Jour 11

Quelques heures à la barre sont l'occasion d'économiser la consommation électrique et donc de davantage recharger les batteries, toujours dans le but d'éviter le recours au moteur la nuit.

 

En ce 11 ° jour qui se termine nous nous préparons pour une nuit tranquille avec des quarts-couchette-réveil toutes les 30 minutes et une alternance toutes les 3 heures.

Nous sommes  totalement dans le rythme maintenant.

 

Bonne nuit ! A demain

n'oubliez pas :

1) partagez l'adresse www.ciaociao33.com

2) pour recevoir les prochaines publications inscrivez-vous à la newsletter, à droite de l'article et sous le titre "suivre le voyage de Ciao". L'adresse email reste confidentielle et protégée.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Feeling Du Blog

  • : le blog de Ciao...
  • : Voyages au long cours... Voyages intérieurs ... Ou plutôt les deux ensemble ! A mon avis, il y a une sorte de parallèle entre nos cheminements terrestres (ou maritimes) et nos évolutions intérieures... Faut-il pour autant partir pour se trouver ?
  • Contact

Profil De L'auteur

  • Michel
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon...
J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon... J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...

feeling du blog

A mi-chemin  

entre l'aventure concrète d'un terrien qui appréhende la vie sur un bateau, ouvre les pages d'un grand voyage

à travers le monde,  

et l'homme qui se regarde avec un peu de recul, déplie son rêve, l'observe, et tente d'exprimer

sa propre découverte...

 

Recherche

Nous sommes partis de Hendaye le Lundi 14 Juillet 2014

Liens