Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 00:19

Proverbe arrangé, (comme le rhum) et nettement plus chaleureux que les célèbres tisons et balcons de par chez vous !

 

A propos de « par chez vous », il était devenu nécessaire en cette fin d’année 2015, que nous foulions à nouveau le sol français. Certains d’entre vous, les plus attentifs, ont d’ailleurs pu nous apercevoir…

 

Ce fut en réalité un très bref séjour d’une quinzaine de jours, malheureusement coincé entre des dates qui se sont imposées d’elles-mêmes, et partagé entre les régions de Bordeaux et de Lille, autour de plusieurs démarches administratives, d’un certain nombre de mises au clair dans le travail de Syl, et aussi de précieux moments en famille…

 

Comme cela se produit toujours dans ces retours au bercail, nous avons mené une course contre le temps pour intégrer tous nos impératifs au mieux, en observant autour de nous, peut-être pour nous déculpabiliser, de multiples agités de la pendule qui couraient autant que nous, mais eux, depuis le début de l’année !

 

Plaisir cependant, de retrouver les ambiances urbaines d’avant les fêtes, les illuminations, les marchés de Noël, les foules dans les rues piétonnes, en contraste avec le contexte encore presque estival des Canaries, où fin décembre, il est plus naturel de prendre une « cerveza » sur une terrasse ensoleillée que de siroter un vin chaud à la lueur des guirlandes clignotantes, qui d’ailleurs sont ici rarissimes.

 

Joie de retrouver la famille, les amis, de partager de bons moments ensemble, et aussi de copieux repas parfois souvent bien arrosés…

 

Il y avait un petit inconvénient à tout ça, car chaleur relationnelle et fraîcheur atmosphérique, c’est ce que l’on appelle « un chaud et froid ». Résultat : l’équipage est rentré à bord d’Agur, sans dessus-dessous, enrhumé jusqu’au plus profond des trompes d’Eustache, et le foie au clignotant jaune.

 

Nous refaisons à peine surface, après 6 jours de traitement adéquat : aspirine, grogs, kleenex par brouettes, et côté restauration : eau, soupe, salade, yaourts.

 

L’heure serait idéalement à prolonger ce quasi - jeûne, alors qu’en  parallèle nous préparons notre « transat » (pas le fauteuil ; la traversée !) et commençons à organiser l’avitaillement ; de quoi faire une rechute de crise de foie uniquement par le regard.

 

Nous estimons devoir approvisionner vivres et boissons pour au minimum 6 semaines, qui se découpent ainsi : 6 jours environ pour la traversée vers le Cap Vert, un séjour de 15 jours ou 3 semaines sur place (selon les échos que nous en avons, il semble qu’il y ait là-bas assez peu de choix et de ressources pour compléter le frigo), et la traversée vers les Antilles qui durera environ 2 semaines, et quelques jours de plus si le vent faisait défaut.

 

Faire les courses d’avance pour 6 semaines, c’est une expérience intéressante qui doit aussi tenir compte de la difficulté de cuisiner en mer, et donc de choisir des menus en conséquence, appétissants si possible, variés, équilibrés, faciles à préparer.

Nous ne pouvons compter, pour notre salut, que sur les  deux feux de la gazinière et son petit four. Pas de four micro-ondes, bien-sûr, faute d’énergie électrique suffisante, pas de congélateur pour les mêmes raisons.

 

Impressionnés par le volume des achats et par l’encombrement à bord, nous vivons une valse hésitation face à nos deux charriots devant chaque rayon du supermarché, entre le trop et le trop peu, ne sachant pas vraiment arbitrer.

Nous avons décidé de faire un premier rush pour les conserves, et le non périssable. En dernière minute avant le départ ce sera le tour des produits frais et de la nourriture emballée sous vide, un casse-tête de gestion dans l’ordre des dates de péremption.

1 er Tour - le plus facile.

1 er Tour - le plus facile.

Cette expérience est une première, il y aura sûrement des erreurs de calibrage, nous verrons bien…

 

 

Le bateau quant à lui est prêt, les dernières vérifications et les derniers peaufinages réalisés nous confirment que nous sommes en confiance ; ca sent effectivement le départ.

 

Reste bien sûr à recueillir le feu vert de notre chef suprême : la météo.

Cette année se révèle étonnante. Les vents dominants ici viennent normalement du Nord Est. Ce sont les alizés, ils sont d’ordinaire parfaits pour aller vers le Cap vert.

Depuis plus d’un mois, les Canaries sont balayées par des vents de Sud Sud-Est, c'est-à-dire à l’envers. Il y a quelques courtes installations des alizés, et le Sud revient aussitôt, soutenu, agressif, peu engageant.

Les flèches indiquent la direction et la force du vent – prévision du 26 Décembre

Les flèches indiquent la direction et la force du vent – prévision du 26 Décembre

L’anticyclone des Açores qui est sensé réguler tous ces flux, est aux abonnés absents. Il semblerait qu’il ait lui-même décidé de traverser l’atlantique, et actuellement il traîne vers les Bermudes !

Nous attendons son retour, comme beaucoup d’équipages ici à Las Palmas de Gran Canaria. Le port est plein à craquer, chose inhabituelle en cette période ; c’est normalement un lieu de passage, avec toujours des places disponibles. Devenu un port d’attente, il enfle sous l’effet de rétention.

2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !

Sur les pontons, l’ambiance est vivante, les gens s’activent aux derniers préparatifs sur les bateaux,  les scies sauteuses et les perceuses sifflent ; ici un régulateur d’allure se monte en dernière minute, là une ligne de mouillage est étalée pour sa remise en état, pendant que sur Agur on grimpe dans le mât pour un dernier coup d’œil.

 

 

 

Comme nous l’avions vécu l’an dernier à la même saison, des jeunes sollicitent fréquemment pour un embarquement. Les points d’affichages sont tapissés d’affichettes en toutes les langues. Les messages sont attrayants, charmeurs parfois.

Nous avons eu le temps d’y réfléchir, de croiser d’autres équipages qui en ont fait l’expérience. Bien que l’expérience humaine puisse se révéler riche, le bilan positif est rare.

Les inconvénients semblent l’emporter sur les avantages, eu égard à la promiscuité, aux charges quotidiennes que représentent les repas, les quarts, les petits malaises, agacements et fatigues inévitables.

Nous déclinons gentiment, ils continuent leur quête poliment…

 

Entre deux rangements, Sylvie consacre encore de longues heures à son travail par internet. La fin de cette année 2015 est très fournie en modifications alambiquées sur les lois sociales. Celles-ci entrainent inévitablement un surcroît de travail dans son domaine de comptabilité et de gestion des salaires.

C’est la deuxième condition, après la météo, qui nous retient encore aux Canaries : Sylvie se doit forcément d’être à jour dans son travail, avant de couper la connexion.

 

 

Nous prolongeons donc notre séjour d’une semaine à Las Palmas. Nous nous préparons à passer un Noël intimiste, et relativement sobre, récupération oblige, et nous rejoindrons en pensées les tablées familiales qui se formeront bien au chaud, quelques degrés de latitude plus au Nord.

 

A bientôt pour un complément avant le départ.

 

Bonnes et belles fêtes de fin d’année à tous.

Et juste pour le plaisir des yeux, les décorations très spéciales de Noël, sculptures de sable, sur la plage de Las Palmas.

2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !
2015 12 23 - Noël aux Canaries, Pâques aux Antilles !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Silvia 25/12/2015 23:25

Feliz Navidad!! je vois parmis vos conserves la Sangrìa en bonne place!! à la votre!! grosses bises!!

marido 24/12/2015 23:31

joyeux noel à vous deux... bon vent pour vos projets de traversée vers le soleil et les iles !!! bises

Patrick 24/12/2015 20:24

Je vous souhaite un joyeux Noel même si il est un sobre !
Patrick

Marie-Pierre et Henri 24/12/2015 13:01

Nous vous souhaitons un joyeux Noël et de bons préparatifs pour la traversée. Nous espérons pouvoir vous voir en février quand nous serons en Guadeloupe. Bonnes fêtes à tous les deux. BISOUS

Marilyne 24/12/2015 08:15

Merci à vous pour les ( bonnes) nouvelles. Voila une année à venir qui s'annonce riche d'expérience. Génial! Francis et moi, vous souhaitons de bonnes fêtes à la lumière des étoiles??? Biz de Noumea

Feeling Du Blog

  • : le blog de Ciao...
  • : Voyages au long cours... Voyages intérieurs ... Ou plutôt les deux ensemble ! A mon avis, il y a une sorte de parallèle entre nos cheminements terrestres (ou maritimes) et nos évolutions intérieures... Faut-il pour autant partir pour se trouver ?
  • Contact

Profil De L'auteur

  • Michel
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon...
J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...
  • Je suis né dans un petit village du Nord de la France ; 1/2 siècle plus tard, je me réveillais tous les matins avec l'envie d'aller voir de l'autre côté de l'horizon... J'ai rencontré Syl, et ensemble nous prenons le départ en 2014...

feeling du blog

A mi-chemin  

entre l'aventure concrète d'un terrien qui appréhende la vie sur un bateau, ouvre les pages d'un grand voyage

à travers le monde,  

et l'homme qui se regarde avec un peu de recul, déplie son rêve, l'observe, et tente d'exprimer

sa propre découverte...

 

Recherche

Nous sommes partis de Hendaye le Lundi 14 Juillet 2014

Liens